Des bâtiments HQE

Présentation

lycée Pierre LagourgueLa Haute Qualité Environnementale est une démarche qui vise à limiter à court et à long terme les impacts environnementaux d’une opération de construction ou de réhabilitation, tout en assurant aux occupants des conditions de vie saine et confortable. Les maîtres d’ouvrage disposent d’une meilleur contrôle de l’acte de bâtir en structurant leurs objectifs autour de quatorze cibles

 

 

* traiter l’insertion du bâtiment dans son environnement, en réalisant une étude préalable au projet, une étude d’organisation de la parcelle, une étude de traitement des espaces extérieurs et intermédiaires. En cas de friches industrielles, analyser le niveau de pollution et dépolluer si nécessaire * respecter un niveau maximal de pression acoustique de 50 dB(A) des bruits émis par des équipements ou des pratiques extérieurs, en réalisant éventuellement un traitement acoustique * repérer les sources de bruits extérieurs et créer un isolement acoustique satisfaisant* utiliser des procédés et des produits économes en matière et en énergie
* étudier les possibilités de recyclage des déchets d’adaptation et de démolition des bâtiments
* tenir compte des règles d’utilisation et de qualification des produits de bâtiment, notamment en choisissant des produits sans risques pour l’environnement
* intégrer en amont les mesures permettant la maîtrise des déchets de chantier et la réduction des nuisances (bruit, poussières, boue…)
* réduire la consommation d’énergie et la pollution de l’air par les chantiers
* réduire la consommation d’eau et la pollution de l’eau et des sols durant les chantiers
* renforcer l’efficacité énergétique des projets
* choisir des chaudières « propres» labellisées à faible émission de CO2, CO et NO.
* rechercher des systèmes qui limitent la consommation d’eau potable: équipements performants, surveillance des réseaux pour diminuer
les fuites
*envisager une collecte des eaux pluviales pour l’alimentation des WC, le nettoyage, l’arrosage, etc.
* prendre en compte les collectes sélectives locales
* configurer les cuisines et les locaux techniques en prévoyant le tri sélectif
* concevoir le transit entre les lieux de stockage et de ramassage
* séparer le stockage des déchets ménagers de la circulation des personnes
*assurer le confort thermique d’été
* réduire les niveaux de pression acoustique en protégeant les logements contre les bruits émis à l’intérieur et à l’extérieur
* réaliser une étude d’implantation et de dimensionnement des parois vitrées compatible avec l’exigence énergétique
* respecter les exigences relatives à l’installation électrique

* choisir judicieusement l’emplacement et la forme des pièces techniques et les équiper correctement
* faciliter l’entretien et le nettoyage
* choisir des générateurs à combustion dotés d’un système de sécurité normalisé
* éviter les produits polluants utilisés dans la construction: formaldéhyde, solvants, pesticides…
* analyser le risque d’émission de radon dans les régions sensibles et adapter la conception des bâtiments en conséquence
* dimensionner correctement le renouvellement d’air et utiliser des systèmes de ventilation performants
* vérifier l’absence d’amiante et de CFC dans certains isolants plastiques alvéolaires, ainsi que dans les équipements produisant du froid, les aérosols et solvants
* ne pas utiliser de canalisations en plomb (interdites par le DTU 60-1)
* maintenir une température de stockage de l’eau chaude à 60 °C et de distribution à 50 °C, pour minimiser les risques de légionellose

Maîtriser les impacts sur l’environnement extérieur:
l’éco-construction (relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat, choix intégré des procédés et produits de construction, chantier à faibles nuisances), par l’éco-gestion (gestion de l’énergie, de l’eau, des déchets d’activité, de l’entretien et de la maintenance).
Créer un environnement intérieur satisfaisant:
le confort (hygrothermique, accoustique, visuel, olfactif), la santé (qualité sanitaire des espaces, de l’air et de l’eau).


La démarche Haute Qualité Environnementale (HQE) initié sur le Lycée Pierre Lagourgue s’inscrit dans les orientations générales de la Région Réunion dont un des axes prioritaires est la promotion d’un développement durable.

Ainsi, la démarche HQE s’inscrit pleinement dans le P.R.E.R.U.R.E (Plan Régional des Énergies Renouvelables et de l’Utilisation rationnelle de l’Énergie) qui a pour objectifs : la construction d’un système énergétique régional respectueux des objectifs du développement durable et le renforcement de l’autonomie énergétique de l’île pour la production d’électricité.

Le P.R.E.R.U.R.E s’inscrit lui même dans la démarche AGENDA 21 initié par la Région Réunion qui est une déclinaison de ses orientations et de ses priorités, en phase avec la préoccupation mondiale d’un développement durable.
La démarche HQE s’est décliné sur le Lycée Pierre Lagourgue par les dispositions ci-dessous :

Avec sa conception thermique adaptée au microclimat, le Lycée Pierre Lagourgue ne nécessite ni chauffage, ni climatisation

Ses dépenses d’électricité seront équivalentes aux recettes de la production photovoltaïque

PHOTOVOLTAÏQUE >>> Surface Capteurs : 391 m² Puissance installée : 51 kWc Energie produite : 71 MWh/an (estimation) CO2 évité : 54 t/an Recettes attendues : 17 000 €/an Investissement : 366 000 €

EAU CHAUDE SOLAIRE >>> Surface Capteurs : 86 m² CO2 évité : 45 t/an Investissement : 86 000 €

Récupération et utilisation des eaux de pluie.

AUTRES CARACTÉRISTIQUES >>> Toiture isolée Façades doublées Double vitrage Ventilation traversante Brasseurs d’air Sur-ventilation nocturne Éclairage artificiel en strict appoint de la lumière naturelle GTC : suivi des consommations par bâtiment et par usage


Les 14 Cibles HQE

Cible N°1 à 3 : ECOCONSTRUCTION

Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat
Choix intégré des procédés et produits de construction
Chantiers à faibles nuisances

Cible N°4 à 7 : ÉCOGESTION

Gestion de l’énergie
Gestion de l’eau
Gestion des déchets d’activités
Entretien et maintenance

Cible N°8 à 11 CONFORT

Confort hygrothermique
Confort acoustique
Confort visuel
Confort olfactif

Cible N°12 à 14 : SANTÉ

Conditions sanitaires
Qualité de l’air
Qualité de l’eau